FAQ

Statistiques de foudroiement : en savoir plus

Les statistiques de foudroiement fournies par Météorage vous permettent d’obtenir des données foudre de haute résolution pour chaque commune de France métropolitaine sur les 10 dernières années.

Depuis janvier 2017, nous vous proposons une nouvelle formule de statistiques, répondant aux dernières exigences normatives et résultant de nouvelles méthodes éprouvées. 

Un courrier a été adressé au réseau F2C et Qualifoudre ( disponible ici). Vous trouverez également plus d'informations techniques  en cliquant ici.

- Comment accéder aux statistiques en ligne ?

Il vous faut créer un compte ici qui vous permettra d'obtenir un accès à votre espace dans lequel vous obtiendrez tous les éléments nécessaires (résultats, factures,...).

En cas de difficulté éventuelle dans cette procédure, vous pouvez nous contacter à l'aide de ce formulaire

- L'achat de ce service est-il uniquement disponible en ligne ?

Non, vous pouvez contacter notre service commercial afin de souscrire à un abonnement. A noter qu'il n'y a pas de délai d'utilisation des unités achetées par ce biais.

- Pourquoi les statistiques et le prix ont-ils évolué ?

Face aux pratiques hétérogènes dans le monde, la commission électrotechnique internationale (IEC) a jugé utile d’établir une norme, publiée en 2015, en vue d’harmoniser celles-ci.

La IEC 62858, déclinée en NF EN 62858 en 2016, vise à établir des règles communes et à déterminer des méthodes fiables pour l’établissement de statistiques de foudroiement.

Météorage fournit désormais des statistiques plus élaborées, nécessitant la mise en place de moyens plus coûteux.

- Qu'est-ce qui change ?

Schématiquement il y a 5 évolutions :

1) La prise en compte de l'entité la plus représentative du foudroiement : les points de contact au sol

2) Des exigences sur l'efficacité du réseau de détection foudre utilisé

3) Le recours à des méthodes statistiques (loi de Poisson) pour délivrer des indicateurs fiables

4) La prise en compte d'un maillage fin autour d'un lieu

5) L'utilisation d'une période minimale des 10 dernières années

- Que fournira désormais METEORAGE ?

1) Des points de contact directement fournis, sans nécessité d'appliquer un coefficient 2 à une densité de flashes comme l'indique la norme lorsque le réseau de détection foudre n'est pas capable de fournir directement le Nsg

2) Des données de qualité, les performances du réseau METEORAGE étant bien supérieures aux exigences normatives

3) La fourniture d'un intervalle de confiance statistique pour chaque valeur fournie

4) Le nombre de jours d'orage par an sur une  commune. Cette donnée correspond au nombre de jours où au moins un éclair a été détecté sur le contour de la commune.

5) La prise en compte des limites administratives officielles de chaque commune

Exemple :

Zones
 

6) Le calcul sur les 10 dernières années (inchangé), des études à façon pouvant cependant être réalisées sur des périodes supérieures sur demande (contacter le service commercial)

- Quelle valeur dois-je utiliser ?

Le Nsg est la valeur à utiliser, il ne faut pas utiliser d'autres méthodes comme par exemple celle qui consistait à diviser par 10 le nombre de jours d'orages.

En cas d'obtention d'un intervalle de confiance statistique trop important, lié à une population d'impacts trop faible pour être considérée comme statistiquement représentative, vous pouvez utiliser la valeur maximale ou contacter le service commercial de METEORAGE pour réaliser une étude spécifique.

- Quelle différence entre Nk, Ng, Nsg, densité d'arcs et densité de flashes ?

- Le Nk est le nombre de jours où on entend gronder le tonnerre, c'était le seul indicateur de référence avant l'apparition de réseaux de détection foudre. Météorage fournit un nombre équivalent : le nombre de jours de foudroiement, notamment pour des études nécessitant d'en connaître la fréquence, cependant la densité de foudroiement est l'indicateur à privilégier pour des analyses de risque foudre (A.R.F).

- Le Ng est, historiquement, la densité de foudroiement en flashes. L'entité flash était la plus représentative et la seule calculée par la plupart des réseaux de détection foudre avant la fin des années 90. Cette valeur sous-estime la réalité physique car elle se limite à la localisation d'un seul arc-en-retour (le premier de la séquence) sans prendre en compte les arcs subséquents du flash.

- La densité d'arcs est la valeur fournie par Météorage dans l'ère récente, les évolutions technologiques du début des années 2000 ayant permis de localiser les arcs subséquents et non plus un arc-en-retour unique. Cette valeur surestime la réalité physique car plusieurs arcs peuvent avoir un même point de contact au sol.

- Le Nsg est, depuis la récente norme IEC 62858 transposée en NF EN 62858, la valeur de référence. Cette entité reproduit le plus fidèlement possible la réalité en terme de foudroiement au sol et est le résultat de travaux et d'évolutions technologiques récentes.

- Puis-je obtenir des informations complémentaires ?

Oui, certaines études nécessitant d'analyser plus en détail le foudroiement (ex : distribution en kA, saisonnalité détaillée,...), nous réalisons des études approfondies sur demande (contacter le service commercial)