Un mois de juillet très foudroyé

2 août 2013 Twitter Facebook

Le mois de juillet 2013 est le deuxième plus foudroyés des 9 dernières années.

Alors que le premier semestre de 2013 se révélait être très peu foudroyé, à l’image des deux dernières années (voir article Bilan de foudroiement 1er semestre 2013), la tendance s’est totalement inversée à partir de juin.

Le mois de juillet quant à lui, frôle les records de foudroiement des 9 dernières années.

Celui-ci dénombre un foudroiement de 527 496 impacts(1), contre 108 672 en 2012 et 100 079 en 2011.

Ce mois de juillet reste tout de même derrière celui de 2006, où le réseau national de détection de la foudre de Météorage avait relevé cette année là 776 004 impacts !

 

Le graphique ci-dessous démontre bien à quel point les mois de juillet de 2006 et de 2013 sont des mois assez exceptionnel en terme de foudroiement.

  

  

Graph

  

  

   

(1)Un éclair nuage-sol est la décharge électrique qui se produit entre le nuage d’orage, cumulonimbus et la terre. Cette décharge génère un courant électrique très intense, de plusieurs dizaines de milliers d’Ampère, qui produit en retour le flash lumineux et le tonnerre. On l’appelle aussi : flash, coups de foudre ou un arc en retour. Les nombres d’éclairs sont exprimés en arc.

   

  

Toutes les actualités